Terra Argentina » Histoire Argentine » Le temps des explorateurs

Histoire de l’Argentine : le temps des explorateurs

 

histoire de l'Argentine

 

Initiée par Christophe Colomb en 1492, la découverte du Nouveau Monde et de ses territoires est ordonnée par les autorités espagnoles et portugaises. De nombreux navires en quête de nouvelles richesses sillonnent les mers du sud.

 

C’est un navigateur espagnol nommé Juan Diaz de Solis qui entre le premier dans le fameux détroit du Rio Parana en 1516. Il est en quête d’un passage entre l’Atlantique et la mer du sud (le Pacifique). Mais une embuscade lui est tendue par les indiens Charruas au cours de laquelle périt le navigateur. Les quelques survivants de l’expédition relateront que les indiens portaient des plaques d’argent…le surnom de Rio de la Plata (« fleuve de l’argent ») était né.

 

En 1520, Magellan reprend l’exploration du Rio de la Plata et rebrousse chemin. Longeant la côte atlantique, il parvient à gagner le Pacifique donnant ainsi son nom au détroit qui ouvrira de nouvelles perspectives dans l’exploration du monde.

 

Il faudra attendre 1580 et Juan de Garay pour que la ville de Buenos Aires soit fondée. Son nom complet à l’époque était Santísima Trinidad y Puerto de Santa María del Buen Ayre (la Très Sainte Trinité et Port de Sainte-Marie-du-Bon-Vent), en hommage à la sainte Patronne des navigateurs de Cagliari en Sardaigne, Madonna di Bonaria en italien.

L’ouverture du port de Buenos Aires donnait un accés sur l’Océan Atlantique, un besoin pour pouvoir acheminer l’argent des mines de Potosi depuis les Amériques jusqu’à l’Europe.

 

histoire de l'Argentine