L'ARGENTINE
TAILLÉE SUR MESURE
EN
Parilla argentine Trek Argentine gaucho argentin Nord-Ouest argentin

Accueil > Histoire Argentine > Premiers peuples

Les premiers peuples

Cueva de las Manos - Patagonie argentine

L’arrivée de ces premiers peuples en Amérique remonte à 12 000 ans environ, bien que des récentes découvertes archéologiques feraient remonter les premières migrations à 40 000 ans. Certainement plusieurs vagues de peuplements se sont enchainées et seraient parvenues en Terre de Feu vers 9000 av. J.-C. d’après la datation de la grotte de Fells située non loin du détroit de Magellan. Les recherches effectuées dans le domaine linguistique ont mis également en évidence une diversité extraordinaire des parlers amérindiens, pas loin de 150 000 familles linguistiques au total.

La dernière avancée glaciaire remonte à 9000 av. J.-C et les paysages de l’Amérique du Sud notamment dans les régions montagneuses ont été bouleversés. Les glaciers et les lacs étaient plus nombreux et le niveau de la mer était inférieur. Au cours de l’ère paléolithique, les précipitations étaient très abondantes et on a du mal à imaginer que certaines régions aujourd’hui arides de la Patagonie aient pu ressembler à de vertes prairies.
Pendant toute cette période, la population de l’Argentine est peu nombreuse. Le territoire est extrêmement vaste, si bien que les zones de peuplement sont clairsemées et présentent de fortes inégalités en terme de culture et développement.

Agriculture, chasse et pêche

Si une région se distingue par un niveau de développement plus important, c’est bien celle du Nord-Ouest. C’est paradoxale car elle est actuellement considérée comme une région “en retard”. Bénéficiant entre 700 et 1300 après JC de l’appui de ses voisins, elle va vivre sous l’influence de l’Empire de Tiahuanaco situé dans l’actuelle Bolivie. Plus tard, elle fera partie de l’Empire Inca. Les populations vivaient de l’agriculture et de l’élevage notamment de lamas et alpagas. Sur le plan artistique, le travail sur les céramiques et la sculpture sur bois est remarquable. On a retrouvé également de nombreuses pièces de bronze et cuivre sculptées d’excellente qualité.

Au Nord-Est Argentin comme dans les montagnes du centre, le niveau de développement est inférieur. Vivant principalement de la cueillette et de la chasse, les peuples près des Rios Parana et Uruguay bénéficiaient d’une ressource supplémentaire : la pêche.

Dans la Patagonie et la Terre de Feu, les peuples vivaient principalement de la pêche et de la récolte d’algues, la chasse terrestre (principalement Guanaco) et cueillette n’occupant qu’une place secondaire.

Des témoins actuels de ces temps anciens

Dans l’extême Sud de la Patagonie, les archéologues ont mis à jour de nombreuses grottes et peintures rupestres dont l’une des plus célèbre est La Cueva de las Manos , “La grotte des Mains” datant de 9000 av. J.-C. Les peintures sont des appositions de mains, selon la technique du pochoir. La main est posée sur le mur et l’on peint autour. Ce style est le plus répandu en Patagonie. De nombreuses peintures rupestres tout a fait remarquables sont également visibles dans le Nord-Ouest, notamment dans le parc de Talampaya.

Les premiers occupants du territoire ont, nous l’avons vu, pratiqué la chasse. Parmi les témoignages les plus explicites de ce temps, l’Argentine nous invite à découvrir de nombreux sites présentant des pointes de pierre, sortes de menhirs. Ces pierres permettent de mesurer le degré de développement technologique des peuples notamment dans l’art de la chasse.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

.