L'ARGENTINE
TAILLÉE SUR MESURE
EN
Chutes d'Iguazu Mendoza - cordillères des Andes Salta - cathédrale Mendoza - vins argentins et bodegas Nord-Ouest argentin - traditions et folklore Baleine franche australe - Péninsule Valdes La Boca - Buenos Aires Antarctique - croisière Glacier Pia - croisière Cap Horn Glacier Perito Moreno - Patagonie argentine Ushuaïa, Terre de Feu - phare Les Eclaireurs

Accueil > Blog > Sports > Marathon de Buenos Aires 2014

30ème édition du marathon de Buenos Aires


Le marathon de Buenos Aires est sans aucun doute le plus prestigieux d’Amérique du Sud, avec plus de 10 000 participants en 2014. Et participer à l’une des plus dures épreuves d’athlétisme en plein centre de la capitale de l’Argentine, "cela fait rêver". Cette année, Antoine Dekyvère - gérant de Terra Argentina - a décidé de relever le défi :

Départ du marathon de Buenos Aires

Dur dur !

Si le marathon de Buenos Aires est le plus réputé, les conditions climatiques (24 degrés et 70 % d’humidité) ne facilitent pas la tâche. "Dur dur" était le premier commentaire d’Antoine, qui a dignement représenté le team Terra pour y faire un temps phénoménal de 03h40min ! Il semblerait que nous avons des athlètes à l’agence.

Antoine à l'arrivée du marathon

Et voilà Antoine toujours souriant, avec 42 km dans les jambes !

Les plus beaux quartiers de Buenos Aires

De 2005 à 2014, le nombre de participants au marathon complet est passé de 3000 à plus de 10 000. Cette évolution n’est pas un hasard, l’épreuve présente une opportunité unique d’admirer les quartiers et monuments "porteños" tels l’obélisque, Palermo, la Recoleta, La Plaza de Mayo et la "Casa Rosada" (Maison Rose), San Telmo le Stade de La Boca, la fameuse rue des artistes El Caminito, et Puerto Madero. En d’autres mots, si les jambes souffrent, les yeux se régalent, d’autant plus que 42 km sans croiser aucune voiture en plein centre de Buenos Aires, est un privilège qui n’a pas de prix.

Cathédrale et Place de Mai - Buenos Aires

Cette année une victoire argentine, ou pas ?

On l’entend souvent, "c’est encore un Kenyan qui va gagner", et c’est exactement ce que que pensaient les membres de l’organisation. Lorsque l’Argentin Mariano Mastromarino dépasse un Kenyan alors en tête de course ! Des membres de l’organisation le prennent alors pour un "intru" et lui demandent de quitter la course. Juste à temps, ils se rendent compte de leur erreur et Mariano gagne la course avec un temps spectaculaire de 2 heures et 15 minutes ! Donc attention aux stéréotypes, et Vamos Argentina !

Podium du marathon de Buenos Aires

Mariano Mastromarino sur le podium

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

.