Quelle est la meilleure saison pour aller en Patagonie ?

Par Justine Schmutz

Amateurs de grands espaces, vous avez lu et vu des choses merveilleuses sur la Patagonie: des routes droites qui semblent se perdre dans un horizon infini, des sommets inhospitaliers de la Cordillère des Andes où nichent les condors, des lacs et des glaciers d’un bleu tellement intense qu’on dirait un bonbon à la menthe… Les chansons de Florent Pagny et les ponchos haute couture ont achevé de vous convaincre : oui, je veux partir me mesurer aux rafales de vent, respirer les algues et la steppe et galoper éperdument vers l’horizon lointain !

Mais quand partir en Patagonie ? Quel est le meilleur moment pour voyager? Fait-il froid toute l’année en Patagonie? Vais-je survivre au climat? Pas de panique, on vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la meilleure période pour partir en Patagonie, hors des sentiers battus et pas qu’en haute saison !

Petit résumé utile avant de partir en Patagonie

  • Elle mesure 1,5 fois la France – un randonneur vaillant et motivé mettrait environ 20 jours à la parcourir du nord au sud, des grands lacs de Bariloche jusqu’à Ushuaia en Terre de Feu, en marchant nuit et jour sans s’arrêter. Et encore, à condition de préférer les soupes en sachet au cassoulet en conserve pour alléger le sac. Pour un petit rappel sur les différentes régions, c’est par ici.
  • La Patagonie se partage entre le Chili (10% de sa superficie) et l’Argentine (90% restants). Les paysages de montagnes, steppes arides, hauts plateaux et grands lacs ont été façonnés par des périodes glaciaires importantes. Dans ce lieu inhospitalier balayé par les vents se sont installés à partir du 19e siècle des pionniers gallois, allemands, français, irlandais… aux côtés ou au détriment des peuples originaires chonos, aonikenk, mapuches, selknam…  Un métissage visible sur les menus qui proposent tout autant le chimichurri et le curanto que le goulasch ou la fondue !
  • L’hospitalité y est légendaire, et les infrastructures peu développées : pas de train, et une couverture wifi incomplète ! Dans cette région encore sauvage, les routes peuvent avoir quelques ornières, les tomates ne sont pas cultivées sur place, et l’accès à l’électricité peut être un luxe. Ne vous étonnez pas si certains lodges et estancias imposent des horaires de coupure: la ressource est précieuse et rationnée!

L’été austral, la meilleure saison pour voyager en Patagonie ?

Si vous aimez les activités de plein air et que sommeille en vous un amateur féroce de tir à l’arc médiéval, on vous le dit : la meilleure saison pour partir en Patagonie, c’est l’été austral, de décembre à mars.

Le temps est alors plus stable que le reste de l’année: les températures remontent et les pluies sont rares, ce qui permet de profiter au maximum des paysages sauvages pour une plongée en pleine nature. Que faire en Patagonie en été ? Du kayak, du paddle, du cheval, de la randonnée, du vélo…

C’est la saison idéale pour découvrir la Patagonie pour les randonneurs (l’instabilité du climat les autres saisons complique un peu les ascensions). Partez en été si vous rêvez de parcourir les sentiers du mythique Fitz Roy, de voir les blocs de glace du Perito Moreno se détacher du glacier en grondant, ou de traverser les grands lacs de Bariloche. C’est aussi la haute saison des croisières dans les fjords chiliens et argentins, et des départs Antarctique à la découverte du 7e continent. En campagne, passez goûter les framboises de Patagonie et participer à l’une des innombrables fêtes régionales (fête du houblon, de la pomme, de la cerise, de l’asado…).

À savoir pour partir en Patagonie en été

c’est la haute saison de cette région, ce qui veut dire des prix parfois plus élevés, et qu’il y a plus de visiteurs sur place. En janvier ou février, de nombreux Argentins voyagent aussi en Patagonie pour leurs vacances d’été et vous en croiserez sur les sentiers – adoptez la convivialité montagnarde et faites passer le saucisson à Javier pour faire de belles rencontres!

Expériences faune et flore à ne pas manquer pendant l’été austral

  • Plonger avec les lions de mer à la Péninsule Valdes
  • Imiter le saut des manchots Gorfous Sauteurs à Puerto Deseado
  • Photographier les Maras (lièvres de Patagonie), Ñandus (autruches locales) et Guanacos
  • Admirer la floraison des amancays et des arrayanes

À voir pour se mettre dans l’ambiance et un circuit pour se projeter :

Pourquoi partir en Patagonie au printemps ?

Si vous voyagez en Patagonie au printemps, de septembre à novembre, préparez-vous pour les 4 saisons en une journée, 20 degrés de différence entre les températures matinales et l’après-midi, et on ne saurait trop vous conseiller d’emporter un bon k-way : le printemps c’est la saison du vent comme disent les Patagons. Et le vent, Alban, c’est pas de la tarte dans une région connue pour ses bourrasques (les quarantièmes rugissants, c’est ici!).

Mais à cœur hardi rien d’impossible, le printemps offre de très beaux paysages où la neige s’accroche encore sur la cordillère, les montagnes fleurissent, et c’est le meilleur moment pour voyager en Patagonie voir des animaux en pagaille ! Des baleines franches australes sur la côte Atlantique aux oiseaux migrateurs qui reviennent, c’est une période idéale pour observer la nature qui s’éveille.

Expériences flore et faune à ne pas manquer au printemps

  • Naviguer parmi les baleines franches australes à Puerto Madryn
  • Accueillir les manchots de Magellan à la réserve de San Lorenzo
  • Imiter le cri métallique des Bandurrias (Ibis Sud Américain)
  • Admirer les champs de tulipes colorées de Trevelin
  • Marcher au milieu des lupins multicolores et buissons de genêts
  • Arpenter les sentiers de randonnée des parcs nationaux sous le soleil

À voir pour se mettre dans l’ambiance et un circuit pour se projeter :

Que faire en Patagonie en automne ?

Quand voyager en Patagonie, si vous rêvez des couleurs flamboyantes du Mont Tremblay du Canada? Faites cap sur l’automne, entre avril et juin !

En avril, d’abord, il y a Pâques et la fête du chocolat à Bariloche : la plus longue barre de chocolat du monde est alors élaborée sous vos yeux par les artisans locaux, et partagée gratuitement avec tous les visiteurs. Les bières artisanales et les hautes montagnes complètent cette expérience gastronomique à la fois exotique et familière.

Après la haute saison touristique, les prix baissent, les guides se détendent, et les montagnes retrouvent leur tranquillité. Les journées sont plus courtes mais encore souvent agréables, et à El Calafate vous pouvez parfois vous retrouver tout seul face au glacier Perito Moreno pour une expérience immersive très privilégiée. En Mai-Juin, les montagnes se couvrent de tons rouges, oranges et jaunes et la neige saupoudre les sommets sous une lumière dorée pour le plus grand bonheur des photographes. C’est la saison idéale pour les paysages! A condition de les parcourir en voiture et de les contempler depuis le coin du feu, dans un ecodome par exemple.

Moments faune et flore à ne pas manquer en automne

  • Contempler les lengas et ñires qui changent de couleur dans la Cordillère
  • Repérer les pic-verts géants à la crête rouge vif cachés dans les coihues
  • Ecouter les cerfs de la steppe (huemules et ciervos colorados)

À voir pour se mettre dans l’ambiance et un circuit pour se projeter :

Quand partir en Patagonie pour faire un bonhomme de neige ?

S’il y a une saison que l’on connaît moins en Argentine, c’est souvent l’hiver austral ! Tout l’hémisphère nord fait alors le plein de soleil, de plages et d’abricots en juillet-août.

Mais si vous aimez les climats froids, que vous rêvez de faire du chien de traîneau à Ushuaia, ou du ski de randonnée au milieu des grands lacs, l’hiver est la saison idéale pour partir en Patagonie !

Les skieurs olympiques viennent s’entraîner dans les stations de ski argentines pour la neige de grande qualité. Vous pouvez siroter un whisky glacé ou un chocolat chaud onctueux après une journée de glisse ou raquettes en Terre de Feu. Dans la région des grands lacs autour de Bariloche, la vue depuis les pistes de ski est incroyable, et pour détendre ses muscles fatigués après une journée d’activités, rien ne vaut un bain dans les eaux thermales de la région des volcans pour un moment de pur plaisir.

Pour les moins sportifs, la beauté des paysages et l’accueil chaleureux des Argentins peuvent valoir à eux seuls le détour! Le blanc poudré contraste avec le ciel et les lacs d’un bleu azuré – lunettes de soleil indispensables!

Moments faune et flore à ne pas manquer en hiver

  • Observer la neige qui recouvre les écailles des arbres araucarias
  • Guetter les traces des renards roux et repérer leur pelage
  • Contempler le reflet du coucher de soleil sur la cordillère enneigée

À voir pour se mettre dans l’ambiance et un circuit pour se projeter :

Alors, vous partez quand ?

On ne se lasse pas de cette région immense, variée, changeante, et trop spectaculaire pour s’en fatiguer un jour. Chaque saison a son charme, revenez-y pour vous en convaincre !

Une question sur le tir à l’arc en Patagonie ? Envie qu’on vous imite le cri de la bandurria ? Vous êtes déjà en train d’ouvrir votre valise ?

Contactez-nous, ou plongez-vous dans nos suggestions d’itinéraires pour vous inspirer !