Terra Argentina » Arts & Cultures » El Clan, le thriller de l’année en Argentine

El Clan, le thriller de l’année en Argentine

Phénomène en Argentine avec plus de 2 millions de spectateurs dès la 5ème semaine, « El Clan » revient sur une affaire qui a traumatisé le pays dans les années 80. Véritable succès cinématographique sur le plan national, Pablo Trapero vient par ailleurs d’obtenir le Lion d’argent du meilleur réalisateur lors de la 72ème Mostra de Venise.

L’histoire d’Arquímedes Puccio

Cet homme, plutôt tranquille selon son entourage, est un ex-homme de main de la dictature militaire argentine, reconverti dans les enlèvements crapuleux. Sa famille, « son clan », des petits commerçants en apparence sans histoires à Buenos Aires. Néanmoins, leur cave ressemblait à une chambre de torture. Années après années, des dizaines de victimes y étaient séquestrées dans des conditions atroces et le plus souvent assassinées une fois la rançon versée. Le film retrace principalement quatre enlèvements retentissants commis dans les années 1980 jusqu’à ce que les Puccio soient démasqués et arrêtés par la police dans la maison familiale de San Isidro, une banlieue résidentielle de la capitale argentine.

Arrestation de « Maguila » Puccio

 

Un thriller digne d’une grande production

Le film repose sur une solide reconstitution de l’affaire Puccio et sa série d’enlèvements entre 1982 et 1985 organisés par le père de famille avec la complicité directe ou tacite de toute la famille. La production représente très bien le caractère du patriarche et la relation qu’il entretient avec son fils aîné. Nous pouvons y voir la manipulation de ce fils par son père et les tentatives du jeune homme pour échapper à l’emprise des actes de son père tout au long du film. Le célèbre acteur Guillermo Francella détient le rôle principal tandis que Peter Lanzani joue le fils aîné. Un parfait binôme incarnant la relation parfois difficile entre les deux membres de la famille.

La famille Puccio au complet

 

Une leçon sur la société argentine

Le montage joue sans cesse du contraste entre l’allure paisible du patriarche et la barbarie des scènes d’enlèvement et d’exécution. El Clan glace le sang, mais c’est aussi un film qui force à réfléchir en nous montrant comment la violence de la dictature a pu contaminer la société argentine, jusque dans sa dimension la plus intime.

Nous pouvons espérer que, de la même façon que « Carancho » il y a quelques années qui avait incité le gouvernement à modifier la législation pour contrôler les activités des avocats véreux que le film dénonçait, ce nouveau film pourrait déclencher un débat sur le danger des services de renseignement, véritable mafia au cœur de l’Etat qui affecte quotidiennement la démocratie argentine.

Voici la bande-annonce officielle du film El Clan en version originale, sous-titrée en français :